Louis n'a qu'une turbulette à sa taille, avec une maman qui coud c'est quand même la honte...

On donne dans le style casual: couleurs sobres, étoiles sur fond camel et jolie moustache de costaud des batignolles! Quand même , il faut un brin de fantaisie:

TURBULETTE MOUSTACHE (11)

v 1900-s-Montagna-un-Champion-de-l-epoque

T'as de belles moustaches tu sais...

TURBULETTE MOUSTACHE (6)

J'ai pris un patron pioché dans Ottobre (j'ai oublié le numéro....2005 ou 2006 je crois)

Tissus et boutons: Eurodif

En causant moustache, ça me fait penser que Armand n'est pas en reste. Un carnet de santé Artiste à moustache... j'ai un doute ... peut-être l'ai-je déjà mis en ligne... sais plus... Allez! dans le doute , une petite photo:

VANESSA POUZET CARNET SANTE (12)

Carnet de santé: Patron Vanessa Pouzet;

tissus de récup de droite et de gauche;

Artiste: pochoirs de lettres anciennes sur bout de lin

 

A tout bientôt avec le salon de l'Aiguille en fête:

pins_blanc_250

J'ai la chance de pouvoir poser mes congés comme ça me chante; alors jeudi 7 février, à NOUS Paris!!!

 

Faut quand même que je te raconte... Dans le cadre de mon travail, je me rends régulièrement dans un centre de détention... bon, là bas, on cause pas couture, broderie et autres fanfreluches. Déjà, quand tu y entres , tu passes 6 portes blindées et t'as juste pas envie rigoler.

Bref, j'y vais et je rencontre les différentes personnes incarcérées que je dois voir; pas la routine - car ce n'est jamais la routine que de franchir ces hauts murs- mais presque.

Un détenu est arrivé en retard et en papotant avec Patrick le CIP , j'apprends que certaines femmes détenues font de la broderie ... Ah oui????!!!!!!!!!! Non............!!!! Pas possible...! jamais, au grand jamais je n'aurais pensé papoter aiguille et broderie là bas... c'est comme deux mondes qui se percutent. Et pourtant si, si , si, c'est possible:

Hélène Le Berre (si vous brodez un minimum, vous la connaissez) vient leur donner des cours et partager ses connaissances dans les arts du fil... Waouh...

 

Un article leur est consacré ICI. Jeudi 7 février donc, j'irai voir avec un plaisir non dissimulé cette artiste  brodeuse et ses élèves , qui pour certaines, auront eu le droit de quitter les barreaux pour rejoindre le salon, le temps d'une journée...

Et vous? vous croiserai-je sans le savoir?